Engagement

HomeEngagement

Engagement

Le Conseil canadien des employeurs (CCE) joue un rôle efficace uniquement s’il établit et entretient de saines relations avec les autres intervenants clés dans le domaine de l’élaboration de politiques à l’échelle internationale. Les principaux organismes avec lesquels le CCE collabore régulièrement sont indiqués ci‑dessous.

Le CCE et l’Organisation internationale du Travail (OIT):

  • Le CCE est le seul représentant autorisé des employeurs canadiens au sein de l’OIT.
  • Le CCE assiste aux réunions et représente les intérêts des employeurs canadiens à l’égard d’un vaste éventail de sujets importants, qui ont des répercussions sur les différents secteurs d’activité, notamment sur les services bancaires, la radiodiffusion, l’aviation civile, la construction, le transport maritime, les médias d’information, les services postaux, le commerce de détail, les télécommunications, le transport et les services publics. Parmi les réunions auxquelles le CCE a participé plus récemment en vue de promouvoir les intérêts des entreprises canadiennes, certaines portaient notamment sur des sujets tels que la responsabilité sociale des entreprises, la gestion de l’incapacité, la flexibilité du marché du travail, la migration de la main‑d’œuvre, les statistiques du travail, l’équité en matière d’emploi, la traite de personnes, le microfinancement et les maladies professionnelles.
  • Le CCE participe à l’élaboration des normes internationales du travail de l’OIT, qui portent sur un large éventail de sujets, dont le travail des enfants, la santé et la sécurité au travail et les protections offertes en milieu de travail à l’égard de la maternité. Le CCE prend part aux processus de gouvernance et d’élaboration de politiques de l’OIT dans le cadre de la session annuelle de la Conférence internationale du Travail, lors de laquelle les normes mondiales du travail sont élaborées et adoptées, de même que des réunions semestrielles du Conseil d’administration de l’OIT.
  • Le CCE participe à diverses initiatives de programme de l’OIT, notamment à la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail, au Comité de la liberté syndicale et à la Commission de l’application des normes. Le CCE fait activement la promotion des intérêts des employeurs canadiens dans le cadre de ces processus. Par exemple, le CCE a joué un rôle déterminant dans l’établissement d’un soutien important de la part de l’OIT dans la promotion des petites entreprises, ainsi que dans les plans futurs de l’OIT à l’égard des coopératives.

Le CCE et l’Organisation internationale des employeurs (OIE):

  • Le CCE est le seul représentant autorisé des employeurs canadiens au sein de l’OIE, le plus important réseau du secteur privé au monde, qui compte parmi ses membres plus de 150 associations d’entreprises et d’employeurs. Dans les débats sur les politiques sociales et celles du travail qui sont tenus au sein de l’OIT, des Nations Unies et du Groupe des Vingt, l’OIE est reconnue comme la porte‑parole des entreprises.

Le CCE et les autres organismes internationaux:

  • Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) – Le CCE participe aux forums de l’OCDE, qui joue un rôle de plus en plus important dans l’élaboration de normes permettant de régir la conduite des entreprises à l’égard des affaires et des droits de la personne.
  • Organisation des États Américains (OEA) – Le CCE agit à titre de membre d’un organe consultatif permanent lors de la Conférence interaméricaine des ministres du Travail de l’OEA, un groupe composé des ministres du Travail des 34 États nationaux de l’hémisphère occidental, qui est au cœur des délibérations concernant plusieurs questions importantes relatives au travail, dont la dimension sociale et l’aspect lié au travail des négociations commerciales internationales.
  • Organisation des Nations Unies (ONU) – Le CCE prend part aux événements de l’ONU, lorsque cela est pertinent, comme le démontre la réponse du CCE à la demande de l’ancien Secrétaire général Kofi Annan, qui demandait à ce que les employeurs participent aux programmes liés à la responsabilité des entreprises, et la participation du CCE au Sommet des dirigeants du Pacte mondial.
  • Banque mondiale – Le CCE participe sur demande aux activités de la Banque mondiale, au nom des employeurs canadiens, comme le démontre sa contribution constante aux rapports Doing Business de la Banque.

Le CCE et les organismes canadiens:

  • Congrès du travail du Canada (CTC) – Le CCE collabore avec le CTC, qui est le porte‑parole du mouvement syndical au Canada et un des participants clés à l’approche tripartite canadienne adoptée à l’égard du portefeuille du Travail; le CCE et le CTC s’efforcent de coopérer sur les questions internationales relatives au travail en vue de trouver des solutions mutuellement avantageuses pour les entreprises et les travailleurs canadiens.
  • Gouvernement du Canada – Le CCE fournit une rétroaction au gouvernement concernant le point de vue des employeurs canadiens à l’égard des questions internationales relatives au droit du travail; les membres du CCE interagissent avec les ministres et les sous‑ministres à l’échelle fédérale, provinciale et territoriale, présentent des exposés sur des sujets clés au Parlement du Canada, notamment par l’entremise du Comité permanent des ressources humaines, du développement social et de la condition des personnes handicapées, et participent pleinement aux conférences tripartites sur des thèmes liés, entre autres, à la responsabilité sociale des entreprises, à la liberté d’association et aux négociations collectives.

Vous cherchez à en savoir plus sur notre organisation?

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous dès aujourd’hui!